En savoir plus donner l’accès à l’eau2018-09-07T20:19:52+02:00

Grâce à votre acte de mécénat, nous allons 

  • creuser un puits,

  • construire un château d’eau et une borne fontaine,

  • mettre en place 4600 mètres de canalisations pour alimenter les 450 habitants du douar de Rouissate. 

La Commune rurale de Rouissate est située, en pays berbère, dans le sud Marocain, à une vingtaine de kilomètres d’ESSAOUIRA sur la route qui mène à MARRAKECH. La commune est très étendue. Elle présente une superficie de 229 km2, compte 12.500 habitants répartis dans un gros bourg urbanisé et 17 douars dispersés dans le bled.

Dans cette contrée aride, une des plus pauvres du MAROC où le degré de pluviométrie est très faible, l’eau est rare. Seul le bourg urbanisé dispose de l’eau courante. Les douars ne disposent en eau que d’un puits souvent insuffisant pour répondre aux besoins. Le puits est souvent situé loin des maisons.

L’été, par temps de sécheresse, les puits se vident et c’est la commune qui de temps à autre vient avec une citerne livrer un peu d’eau pour les besoins des personnes et des animaux.

Dans cette contrée aride, il y a peu de cultures, quelques champs d’orge, on y trouve des moutons et surtout des chèvres plus rustiques. Les bêtes à cornes sont rares.  L’eau est une denrée rare et précieuse : aussi est-elle utilisée avec parcimonie.

L’habitat est très dispersé, souvent loin du puits. La corvée d’eau incombe aux fillettes. Celles-ci effectuent parfois un trajet de plusieurs kilomètres, aller et retour, pour satisfaire aux besoins de la famille et des animaux, Pendant ce temps-là, elles ne vont pas à l’école.

Le plus souvent, l’eau est tirée du puits profond de 30 à 40 mètres, à l’aide d’un seau et d’une corde, car très rares sont les puits équipés d’une pompe, même à main.

Nous agissons contre la faim et la pauvreté dans le monde, par la reforestation, l ‘irrigation, le développement de pratiques agricoles durables afin de faire reculer les zones arides et désertiques, pour permettre aux populations locales qui vivent bien souvent dans une extrême pauvreté de réinvestir ces territoires afin de favoriser l’autonomie alimentaire, la création de revenus complémentaires, permettant d’améliorer les conditions de vie sur place et de scolariser les enfants.

Pour être le plus efficace possible, nous utilisons les méthodes les plus avancées en matière d’innovation en s’appuyant sur un partenariat avec Philippe Ouaki Di Giorno pour l’utilisation de son invention Polyter. Cet hydrorétenteur constitué de petits granulés aux capacités uniques a le pouvoir de quasiment remplacer l’eau tout en augmentant les rendements de manière significative.

En parallèle, pour réinstaller la vie, la biodiversité, et constituer  ou reconstituer les écosystèmes, nous utilisons l’agroforesterie associée à la permaculture, créant ainsi un concept de micro ferme agricole, potagère, fruitière et apicole lorsque c’est possible.

Ce concept associé à la technologie Polyter permet de faire reculer efficacement les zones arides et désertiques et de créer ou recréer les conditions de vie sur place, favorisant ainsi l’autonomie alimentaire.

La création de revenus complémentaires par la mise en place d’une économie circulaire permet une réelle évolution et pérennisation mais aussi l’optimisation des conditions de vie, avec notamment la possibilité scolariser les enfants.

 

 

Je suis un particulier
Je suis une entreprise